La sorcière possessive

Publié le par Kika

Il suivait un chemin, remplit de once qui lui écorchaient les jambes. Il avait mal mais peu importait il voulait juste la retrouver, il parcourerait les terre les plus haride pour ça, il travaerserait les mers au plus grand danger pour pouvoir à nouveau la serrer, il volerait dans le ciel le plus couvert pour enfin sécher ses larmes, il grimperait le long des volcans les plus chaud pour ainsi ne plus la quitter. Il regardait partout autour de lui a l'affut du moindre mouvements qui se détacherait de l'ombre, il esseyait de calmer sa respiration dans l'attente d'un bruit aussi léger que les pas de sa bien aimée. Mais rien n'y faisait alors que la pénombre tombait peu à peu sur son espoir, il s'assit le souffle rauque contre un arbre, il regarda le ciel attendant un signe, attendant l'amour de sa vie. Pourquoi ne la trouvait-il pas?? Il se sentait près a soulever la terre entière, a surmonter tous les obstacle se mettant sur sa route pour pouvoir la protèger contre tous les dangers. Soudain un bruit, il releva la tête et regarda suprit la fine silouhette qui se profilait à la douce lueur de la lune. Une voix calme s'éleva, se n'était pas celle qu'il cherchait, Et pourtant la nouvelle venue était envoutante malgrè la pénombre, il se leva tandis que la charmante inconnue sourit, et un de plus dans son champs de séduction, un de plus avec qui elle pourrait jouer à sa guise. Joan, étant attiré mystérieusement par la sorcière, s'approcha d'elle, sans savoir pourquoi il se penchat et embrassa les lèvres douces, la sorcière sourit de plus belle en touchant le corps du jeune homme, ceci était pour elle une proie de choix peut être n'aura-t-il pas le même destin que les autres, enfuits au fond de la glace, le corps gelé des morsures de l'hiver. Tandis qu'elle pensait avec délice à ses anciens prétendant elle lui prit la main et le guida vers son antre. Pendant que Joan se demandait se qu'il lui arrivait, mais soudain un visage lui apparut alors qu'ils atteignaient le seuil de l'antre de la sorcière.  Un visage pâle d'aspect mais dont il devinait les contours. La sorcière l'attirait énormément mais il ne pouvait trahir sa promise, ils étaient fiancé, elle l'aimait et il l'aimait a quoi bon gaché tous sa juste pour une misérable aventure??Joan ne pouvait penser que la jeune femme qui le tenait ne voulait pas juste une simple aventure mais qu'elle voulait qu'il lui appartienne à jamais. Joan regarda donc un nouveau le ciel étoilé, ceci lui rappela la lueur de bonheur dans les yeux de Isil. Non il ne pouvait gacher son bonheur, il ne voulait pas la trahir il ne voulait pas la blesser ni la faire pleurer. Il se dégagea donc de l'empirse de la sorcière qui toute étonnée ne réagit même pas quand il s'enfuit dans l'esperance de partir loin d'elle. Et c'est ainsi que Joan repartit en quête de celle avec qui il coulerait des jours heureux. Il la retrouva quelques jours plus tard, elle lui sauta au cou et fêta son retour comme une femme aimante se doit de le faire. Elle gardera à jamais cette lueur de bonheur dans les yeux et lui les admira jusqu'a sa mort

Cette histoire comporte une morale a vous de la trouver :)

Kika

Publié dans Petites histoires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Inconnu perdu dans les bois de la vérité . 09/04/2010 19:03


J'ai trouvé la moral !
" Cher Kika , Vous lisez BEAUCOUP TROP !"
Non et non ! Pas de contradictions de votre part , j'ai raison , papa et Maman ont raison , tout le monde a raison ! Toujours écouté Le grand poète des blogs !
Sur ceux , bonne lecture .