Une enfant malade

Publié le par Kika

591475074-1-.jpg

Toussant a s'en faire mal elle regarda par la fenêtre et vit un oiseau s'envoler.Malgrès qu'il eut disparut de son champ de vision elle continua de fixer le point d'où il avait disparut.
Elsa l'enviait, lui il pouvait au moins sortir même si tout le monde s'amusait à lui dire qu'il faisait froid dehors elle ne pouvait s'empecher de s'imaginer en train de se balader dehors, elle rêvait de s'entir le vent froid faisant voler ses cheveux, la pluie sur son visage, le soleil la rechauffant les temps d'été, elle voulait essayer de tenir un flocon de neige dans sa main même si cela pouvait sembler qussi ridicule qu'inutile.
Tout à coup elle sortit de sa rêverie le médecin venait pour la visite quotidienne, il lui fit sa piqûre habituel par chance elle ne ressentait plus rien, sa peau n'avait même plus conscience de cette piqure.Après les examens obligatoire elle regarda l'homme qui veillait sur sa santé avec espoir.Etait-elle guérit, pour la peine il se leva sans un regard vers elle et sortit avec un pas si lent qui pouvait donner une idée de se qu'il se passait.Tandis qu'il parlait avec sa mère Elsa se redressa assez pour voir le médecin parlé à sa mère.
Elle eue un moment de panique quand elle vit le visage de la femme qui lui avait donner la vie emplit de peur et son père soupirer de tristesse.Elle se recoucha en vitesse en entendant l'homme de médecine partir surement voir un autre malade.Elle observa donc sa chambre d'hopitale depuis quelques temps elle se sentait encore plus faible que d'habitude, elle entendit les pleures de sa mère et les paroles que son père voulait réconfortante pour là mère de sa fille.Ils vinrent donc la voir une fois calmer.
C'était la fin des heures de visites Elsa était contente elle était trop jeune pour comprendre qu'il était tard et que personnes ne pouvaient rester après les heures de visites.Elle s'endormit donc sous les regard bienveillant et pourtant emplit de desespoire de ses parents.
Ses parents la regardaient tout deux avec une cetaine inquiètude qui était malheureusement devenut une certitude.Au bout d'un moment ils virent tout deux les mouvement de respiration de leur fille s'arreter d'un coup.Ils n'avaient pas eus le temps de se preparer à la mort de leur fille c'est pourquoi la femme se dirigea sur sa fille et la serra très fort criant pour qu'elle revienne priant Dieux de lui rendre sa fille, pleurant des larmes qu'elle croyait épuiser depuis longtemps tandis que l'homme pris soin d'éloigner sa femme et de la reconforter.Ils fut très dure pour eux de vivre sans leur fille, ils ne pouvaient s'habituer a l'absence éternel de leur fille et n'auraient même pas voulu de cette habitude.

(By Kika, Moonen Jessica)

Apperement mon texte plait comme ça alors je crois bien que je vais le laisser tel quel :) merci à tous ceux qui m'ont mis des commentaires ça me fais plaisir  (ça me fait rire il y a que ma famille et certains de mes amis qui vont voir ce blog dommage ça me ferait plaisir que des gens que je ne connais pas viennent voir mes textes je sais pas pourquoi peut être parce que je me dis qu'ils auront un oeil plus crtique sur mes créations enfin bon je sais rien faire pour que plus de gens viennent alors tant pis j'écris parce que j'aime écrire et je les publient dans ce blog en esperant m'améliorer c'est un de mes souhaits que voulez vous :p bon je vous laisse je serais capable de m'égarer et de vous racontez ma vie ce qui est trés compliqué alors bisous à tous je mettrais surement un texte prochainement si inspiration il y a

Bisous 

Kika

Publié dans Petites histoires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

maman 15/01/2008 15:41

bien écrit, ma je trouve le médecin un peu froid vis à vis de sa malade aurais du lui dire quelque mots avant de quitter la chambre....calin

ta femme 14/01/2008 18:27

ton texte je lai aimé come tt t testes Lol
mais laisse le come les autres véront
aller jtad fooort bisoux

Tiny 12/01/2008 04:10

Un texte à la hauteur de sa créatrice...

Bien qu'il raconte une histoire triste, ce texte est très poignant... On se surprend a être à la place de l'enfant... Du grand art, tout simplement :)

Renaud 11/01/2008 19:58

Il est bien mais elle est po trzes francaise ta phrase quand le medecin s 'adresse a ses parents. jtm mon amour

ysa 11/01/2008 19:27

laisse le il est super ce texttte