John Crowley, Le parlement des fées : L'art de la mémoire

Publié le par Kika

couv29254720.jpg


Résumé :

"Projeté au milieu de l'étrange famille fondée par John Drinkwater et sa femme Violet, mystérieuse et fragile adepte du spiritisme, l'innocent Smoky Barnable y découvre l'amour et la magie secrète qui anime notre monde.
À Edgewood, l'incroyable maison aux multiples visages, Smoky se retrouve pris dans la tourmente : autour de la famille Drinkwater, la dernière bataille entre le monde des légendes et celui de la réalité tangible va se dérouler."
"Bientôt, les défenseurs du rêve, comme Lilas, l'enfant chérie des fées, Auberon et Sylvie, les amants prédestinés, Ariel Hawksquill, illustre praticienne des arts magiques, et tous ceux qui les entourent, devront faire face à l'assaut du progrès et de la froide modernité qui menace de balayer leurs rêves.
Et, à Edgewood, à l'issue du jugement, le Parlement des Fées décidera du sort des mondes, petits et grands..."

Dans ce tome-ci on retrouve Lilas, la disparue, on retrouve Auberon au plus mal suite à la disparition de sa tendre aimée Sylvie, ainsi que toute la famille mais aussi de nouveaux personnages. Et aussi un dénouement des plus inattendu!

Ce tome deux est autant rempli de mystères que le premier et pour mon plus grand plaisir, il se lit bien un peu plus vite que le tome un. Tout le long du livre, je n'avais envie que d'une chose...le finir afin de savoir enfin ce que sera la fin du conte. Bien sûr il y a toujours des passages, où on ne comprend pas tout, mais grâce à ce livre j'ai pu faire travailler mon imagination. On apprend aussi à connaitre un peu plus les personnages et on s'y attache vraiment grâce à cela. Daily Alice est le personnage que j'ai apprécié le plus de par sa bonté et ça manière de penser. J'ai aussi beaucoup plus apprécié Smoky. Par contre le prétendu prince éveillé de son sommeil pour sauver son peuple m'a un peu déroutée et j'avoue ne pas avoir trop compris son rôle dans cette histoire. La fin du conte quant à elle est des plus étonnante, mais je l'ai trouvée merveilleuse. Surtout ce que devient la maison le style que l'auteur emploie à ce moment-là a été pour moi un vrai enchantement. Je dirais que ce livre est une belle preuve qu'il ne faut pas s'arrêter en cours de lecture quand un livre ne nous plait pas ou même dont la lecture nous parait longue et dure. Tout comme le tome un, je le relirais surement avec quelques années de plus afin d'en comprendre un peu mieux l'essence!

Et je dis n grand merci aux éditions Points pour ce partenariat et pour leur générosité qui leur a donnée la bonne idée de nous envoier le tome deux en même temps que le un.

Publié dans Critiques de livres

Commenter cet article

Taliesin 17/01/2010 19:14


Han ! J'avais oublié que toi aussi tu avais aimé Le Parlement des Fées !! Du coup nous sommes au moins trois à avoir aimer ce livre !! Je vais t'ajouter sur mon billet, parce que je ne sais pas
pourquoi, mais les gens ont l'air de croire qu'il n'y a que moi qui ait aimé ! :lol:


Kika 22/01/2010 17:53


Mdr fais comme tu le sens ;)