J.V.Jones, La peinture de sang.

Publié le par Kika

couv27152684.jpg
Après un combat sans merci contre les sbires d’Izgard, Tessa a été séparée de Ravis et est parvenue à l’abbaye de l’île Ointe. Attaquée la nuit de son arrivée par une créature mi-homme mi-démon, elle réussit à s’enfuir et se réfugie dans la grotte où le frère Avaccus, dernier scribe de l’île à pratiquer la sorcellerie, est confiné depuis plus de vingt ans. Ce dernier va lui révéler la véritable nature de la Ronce d’or.

Après avoir lu, le tome 1 de la ronce d'or, suite à un partenariat avec livre de poche, la curiosité me titillait pour la suite du livre. Vous pensez donc, en voyant qu'un nouveau partenariat se faisait cette fois-ci pour le tome deux, je ne pouvais que tenter ma chance. Et je ne suis pas déçue!

L'action y est toujours présente, et j'y ai découvert certaines réponses à mes questions. On en apprend plus sur la ronce d'or et sur ses pouvoirs. On comprend mieux les années sanglantes qui on été perpétuées lorsque un roi du Garizon portait la couronne.

Quant à Ravis, on se rapproche de lui, on voit une partie de lui qu'on ne connaissait pas avant, et cela m'a émue. La romance qu'il vit avec Tessa est tout simplement toute mignonne. Quant à Camron, il se trouve enfin un but, et un lien naitra entre Ravis et lui et cela de manière toute particulière. Mais le personnage que j'ai le plus apprécié a été sans aucun doute, Evelyn, on remarque chez elle une évolution toute particulière. La petite fille qu'elle était grandit petit à petit et ce n'est qu'à la fin, que l'on remarque, qu'elle est devenue enfin la reine qu'elle était destinée à être. Il y a  même eu un passage où je ressentais les mêmes émotions qu'elle et croyez-moi, il m'a fallu du temps pour sécher mes larmes tellement j'ai été troublée. Sa gouvernante aussi m'a impressionnée de par son courage.

Ce livre est aussi bien que le premier tome, et ce malgré que quelques rares passages (un ou deux) m'aient parus longs.  Une fois de plus j'ai passé un bon moment avec nos très chers camarades.

Merci aux éditions Livre de poche et à Livraddict pour ce partenariat fort plaisant.

Publié dans Critiques de livres

Commenter cet article